Stratégies

La Truite au TOC

Une eau trouble ou teintée, froide, un débit important surtout lors des montées d'eau (appelé aussi coup d'eau) voilà des conditions qui incitent à préferer cette technique.

La pêche au toc se pratique avec des appâts naturels. Elle tire son nom du « toc » que l’on ressent à la touche, ce grand déclencheur d’adrénaline que nous recherchons tous. C’est une pêche très intuitive, dans le sens où elle consiste à utiliser tous les appâts que l’on peut trouver au bord de la rivière. C’est une pêche très simple, qui ne nécessite pas de matériel sophistiqué, et qui procure beaucoup de plaisir.

 

Une petite vidéo pour se mettre en appétit

 Le matériel : l’idéal est une canne télescopique, de 4 à 7 mètres, adaptable à toutes les situations. Le moulinet n’est qu’une réserve de fil, aussi pas la peine de vous ruiner dans un modèle cher. Le nylon est de 12 à 20 centièmes.
 

Les appâts : le lombric est l’esche la plus utilisée. Vous pouvez aussi mettre sur votre hameçon des teignes, vers de farine, des vers de terreau, porte-bois, larves, sauterelles, etc…

Il n’existe pas qu’un seul type de ver de terre , ni un seul endroit ou les trouver !

Si vous n’en disposez pas chez vous essayez d’en trouver sur les berges de la rivière en soulevant tronc d’arbre mort et cailloux.

  • le ver de berge,  est un très bon ver pour la pêche de la truite au toc, il est dur et tient particulièrement bien sur l’hameçon. On le trouve dans les berges des rivières il s’utilise sur un hameçon 10 à 12
  • Le lombric pour des eaux fortes et teintées (hameçon  4 à  6)
  • Le ver de terreau ou ver de compost (hameçon 12 à 16).
Même si le ver de berge est excellent il n’est pas évident à trouver, a contrario du ver de terreau qui va s’élever sans difficulté dans votre compost au fond du jardin ou dans un récipient sur votre terrasse. Il ont le défaut d’être assez fragiles il faudra prévoir de les mettre a la diete quelques jours avant vos parties de pêche pour qu’il deviennent un peu plus rigides. Placez les dans une boite à appat contenant de la mousse et du marc de café.

Pour escher les vers de terre rien de plus simple, on pique dans la tête , on fait glisser le vers jusqu’à faire ressortir la pointe de l’hameçon  Il faut  présenter le ver dans l’alignement du bas de ligne afin que la dérive soit naturelle.

Pour conserver vos vers il doivent se trouver dans un récipient humide mais non détrempé remplit de terreau mélangé à du marc de café, s’il y a trop d’eau vos vers vont pourrir. Placez les dans un endroit frais, la mousse la encore va jouer un rôle important dans la conservation une grosse épaisseur de mousse garantira une meilleure conservation, l’idéal si vous disposez d’un réfrigérateur spécial pêche est de placer vos vers à l’intérieur au niveau du bac à légumes, sinon il faut négocier avec madame ;)

Il ne vous reste donc plus qu’a surveiller vos vers régulièrement et à aller pêcher la truite au toc au ver de terre dès que les conditions s’y prêtent!

 

Le montage : le montage est très simple : quelques plombs répartis sur la ligne et le bas de ligne suivant la force du courant. On peut éventuellement rajouter un petit bouchon ou un Rigoletto.
Montage pour la pêche au toc

ligne_truite_au_toc_2.gif1.


---------------

Action de pêche : la pêche au toc est une pêche itinérante, consistant à explorer chaque poste. Comme toujours avec la truite, une approche discrète est primordiale, et la canne télescopique vous aidera à vous placer à l’endroit le plus judicieux.
Lancer votre ligne légèrement vers l’amont, et laissez la dériver le plus naturellement possible. Tenez votre canne haute de la main droite, et de la main gauche le fil, que vous dévidez au fur et mesure, le pick-up devant rester ouvert. Prospectez tous les postes possibles, n’hésitez pas à changer d’appât et de plombée jusqu’à trouver la solution qui déclenche la touche.
Une vidéo Vaut parfois mieux qu’un long texte plus ou moins explicite pour détailer la façon de réaliser la bonne dérive en pêche au toc.

A la moindre touche : ferrez !!!!
 
Page suivante ; La truite à la cuillère
 

 

La truite à la cuillère

La truite à la cuillère
A l'ouverture, par eaux souvent fortes et un peu teintées, la cuillère demeure une technique très rentable pour la truite. Elle permet à la fois de prospecter de larges surfaces et des postes précis. Vous y prendrez beaucoup de plaisir et quelques poissons...

A l'ouverture, cela fait 6 mois que les truites n'ont pas vu passer de leurres, d'appâts divers. Elles sont moins méfiantes et répondent bien aux vibrations d'un leurre qui passe à proximité de leur cache. Le plus important dans la pêche de la truite à la cuiller est de faire passer le leurre au bon endroit. Vous repérez une pierre qui dépasse de l'eau, vous allez envoyer votre cuiller de telle façon qu'elle passe à l'amont de l'obstacle puis lors du lancer suivant qu'elle vienne frôler la pierre vers l'aval. C'est-à-dire aux deux endroits où une truite est susceptible de se trouver.
Rien ne sert de lancer très loin : c'est la précision qui compte ! Une erreur dans la trajectoire, un accrochage, et la truite ferme la bouche pour un bon moment.



Le plus important dans la pêche de la truite à la cuiller est de faire passer le leurre au bon endroit

Matériel - Une canne courte (2,20 à 2,30 m) à action semi-parabolique ou parabolique équipée d'un moulinet à tambour fixe de type léger, à ratio élevé afin de permettre une récupération rapide. Le diamètre du fil (fluorescent de manière à pouvoir suivre facilement l'évolution du leurre) dépend de la taille des poissons : 14 à 18/100 en montagne, 18 à 22/100 en plaine sont suffisants pour maîtriser un beau poisson.
Une musette ou un panier permet de conserver les prises. Préférez le gilet aux poches profondes et larges qui contiennent les boîtes de leurres, le matériel de rechange. Les ciseaux et une pince à ongles sont accrochés sur le gilet. L'épuisette télescopique est accrochée à la ceinture, elle est parfois encombrante surtout si le parcours est plein de buissons. Les lunettes polarisantes permettent de repérer un poisson qui réagit au passage du leurre.
Les cuillères - Préférez les petits modèles : n°0 ou 1 (éventuellement une n°2 pour prospecter les fosses profondes). Les palettes sont argentées, dorées, bronzées ou colorées... A vous de décider. Sachez simplement que vous pêcherez mieux avec une cuiller en laquelle vous croyez qu'avec un modèle qui vous laisse indifférent! Bien sûr la cuiller est montée sur un émerillon à agrafe.
Action - Comme dit ci-avant, la précision du lancer est le principal facteur de réussite. Lancez vers l'amont, au-dessus du poste et récupérez vivement de façon à faire passer votre cuiller à l'endroit où peut se trouver un poisson.
Dans les ruisseaux et petites rivières il est inutile de pêcher loin (10 mètres est le bout du monde!), la cuiller travaille parfois sur un mètre et cela suffit pour piquer un poisson. Sur les rivières plus larges (5 à 10 m) on lance en éventail, à un ou deux mètres en amont du poste, et on récupère vivement, de façon à faire passer la cuiller à proximité immédiate de la cache. Dans les fosses ou dans les zones plus calmes et plus larges, la prospection doit être plus complète : on lance plusieurs fois au même endroit et on récupère à différentes hauteurs (en surface, à mi-hauteur, puis sur le fond).
En général, la touche intervient au premier passage. La truite prend franchement mais elle a la bouche dure, assurez la pénétration de l'hameçon par un ferrage sec mais non violent

Page suivante : Pêche au vairon manié

Truite au vairon manié

La truite au vairon manié

Technique éprouvée pour la rivière, la truite au vairon mort ne trouve ses limites qu’en cas de crue, et encore…..Certes elle nécessite de promener un petit seau isotherme ou une gourde  pour conserver ses vairons mais au vu des prises que vous ferez, ça vaut le coup.

Voyons l’équipement et les montages nécessaires pour bien aborder cette ouverture et faire le plein de farios ou d’arcs.

 Une chose extrêmement importante avant tout: Soignez votre présentation, les truites, même celles d’élevage sont méfiantes et ne mordront parfaitement que sur un montage discret, déposé en silence, sans que votre ombre ou votre silhouette ne porte sur l’eau. La plupart des pêcheurs oublient cette simple règle le jour de l’ouverture et les truites d’élevage, déjà stressées et dérangées par le changement de milieu vont adopter un comportement singulier. Au début, tout bruit sera pris pour un appel à la distribution de nourriture et rameutera une partie du banc (car les truites d’élevage vivent en banc, elle ne reprennent leur instinct solitaire qu’au bout de plusieurs jours) puis avec les prises et le ram dam, les truites les plus méfiantes vont vite comprendre et se caler sous les souches.

SVP, attaquez votre pêche en lançant d’abord à vos pieds puis élargissez, ne faites pas comme la plupart qui lancent directement au plus loin et brisent le coup pour les voisins. Une fois l’ouverture terminée et la fréquentation plus calme vous ferez comme bon vous semble.

Question vêtements, utilisez des teintes sombres ou vertes de façon à ne pas vous faire voir, bougez lentement, imitez en cela le héron.

La canne: L’expérience aidant on peut êter de plus en plus convaincu qu’une canne de 3 m semble l’idéale. Trop courte, votre canne ne pourra pas vous servir à animer votre monture sous elle lorsque le poste est un creux sous une souche, trop longue elle sera gênée par les branches et vous empêchera d’effectuer des lancers corrects. A titre personnel j’utilise depuis plusieurs années une 2,70m dont la longueur est adaptée à mes cours d’eau Morvandiaux mais quelquefois il lui faudrait quelques centimètres de plus.

Le moulinet: Un moulinet de qualité acceptant la tresse et en taille 2500, les tailles 1000 sont vraiment trop petites pour cette technique.

Le fil: Une tresse très fine et très discrète en 8/100 ème. Très résistante, même si son diamètre indiqué semble être fantaisiste, elle se lance bien et semble plus discrète que les autres.

La pointe: Un bon mètre cinquante de fluorocarbone en 20 ou 22/100ème raccordé par un nœud  ligature (le fameux nœud  Allbright dont  vous trouverez la démonstration  en vidéo dans le dossier consacré aux nœuds).

La monture: Plusieurs cas de figure s’offrent à vous, il vaut mieus avoir plusieurs types de montures sur soi afin de s’adapter en fonction des postes où les truites seront mordeuses.

Des montures ariels (celles avec un disque en plastique) pour pêcher les plats, les calmes…Elles font remarquablement nager votre  vairon. Choisissez celles avec un hameçon à planter dans la tête, elles tiennent mieux. Lancez et ramenez doucement sans trop manier, ce sont des montures nageuses.

Des montures «Olivier  Plasseraud » de style mort manié pour les petits vairons dans des profondeurs moyennes. Il faut alors les manier en douceur et varier les animations jusqu’à trouver la bonne. Des montures de type « Drachkovitch » n°0 pour agacer les mémères dans les trous ou pêcher les rapides.

 

La nouvelle monture planante de laurent Jauffret chez Delalande, très facile à mettre en place elle pourrait presque remplacer toutes les précédentes.

Des montures de type « Armor vif » pour dandiner un vairon vif devant une souche prometteuse ou un rocher creux.

Les hameçons triples n° 8 à 12 bronzés conviennent bien, évitez les triples rouges ou brillants, les truites ne sont pas des perches et n’en sont pas friandes. N’oubliez pas l’aiguille à locher.

Voilà, ces astuces pour le vairon ne sont pas exceptionnelles. Le tout tient dans un gilet. La seule vérité à retenir est qu’une monture ne convient que  pour un poste donné. N’hésitez pas à préparer une de chaque et à changer en fonction de l’endroit. Laissez les fous de la cuiller n°2 vous doubler et peignez consciencieusement les postes en changeant de monture. Vous verrez, vous n’aurez pas à marcher bien loin avant d’avoir pris votre quota de  truites d’ouverture. Puis plus tard vous réussirez là où les classiques échouent.

 

 

Commentaires (3)

1. Garcia louis 15/04/2016

Très bien expliqué!

2. mathis 25/07/2015

mr pour le coup de main

3. léo 01/05/2015

merci grasse a vous je pouré faire mais bas ligne tout seul

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau