Dossier : La reproduction des truites

Les salmonidés et les truites fario en particulier, ont besoin pour se reproduire de conditions bien particulières.

Ces conditions sont entre autres :

-         qualité de l’eau

-         quantité d’eau pour la ponte et l’incubation des œufs

-         la température de l’eau

-         un substrat adapté à recevoir les œufs

-         la capacité du milieu à  nourrir les alevins après l’éclosion …

 

Les meilleures conditions sont réunies sur les ruisseaux de tête de bassin, en période hivernale et au printemps.

Pour se reproduire dans les meilleures conditions, les truites géniteurs rejoignent les zones de ponte en remontant les cours d’eau et les ruisseaux. Cela s’appelle la montaison.

La montaison (dans nos régions) commence à partir de début septembre. Les géniteurs rejoignent alors les zones propices à la  reproduction.

La reproduction démarre en novembre et peut s’étaler jusqu’en janvier. Les facteurs déclenchant sont essentiellement la température de l’eau et la quantité d’eau.

La reproduction ne se fera que si la truite estime que les œufs fécondés et enfuis dans le gravier, seront correctement irrigués pendant tout le cycle de grossissement.

Après la reproduction, les géniteurs rejoindront leurs zones de vie et d’alimentation dans le cours d’eau principal. Cela s’appelle la dévalaison.

De même, les alevins une fois formés et suffisamment développés, dévaleront pour trouver un habitat permettant leur grossissement jusqu'à l'age et la taille pour se reproduire.

 

Si des obstacles empechent la montaison ou la dévalaison, on dit qu'il y a rupture de la continuité écologique. Voir sur cette page toutes les infos sur les ruptures de continuité écologique.

Vous retrouverez plus de détail sur la reproduction des truites dans cet article de REM, spécialiste en gestion halieutique, sur le site Sioux Fishing

Toutes les photos et vidéos qui illustrent le paragraphe suivant sont l'oeuvre d'Alain GAUDIAU, néo-Creusotins et pésident de l'aappma "La FARIO" à Til Chatel qui gère des parcours de peche sur la Tille et l'Ignon. Merci à lui pour nous autoriser à les publier. Vous pouvez retrouver plus de photos et vidéos sur son compte facebook ou sur sa chaine Viméo.

 

 

La reproduction en elle même se déroule de la façon suivante :

- préparation de la zone de ponte (frayère ou nid de ponte ou grattée) :

   C'est le femelle qui se charge de ce travail. Avec sa nageoire caudale, elle va secouer le gravier pour le nettoyer et l'homogénéiser. Un nid de ponte est reconnaissable pas son aspect trés propre.

   

- "l'accouplement" :

   La femelle libère ses oeufs sur le nid et le male "choisi" (en tous cas le plus combatif ! ), libère alors sa semence qui viendra féconder les oeufs.

 

- l'enfouissement :

  Une fois fécondés, les oeufs seront légèrement enfouis dans le gravier du nid.

A partir de cet instant les oeufs et les futurs alevins seront livrés à  eux même. Les parents dévaleront pour retrouver leur lieu de vie et reprendre des forces après ce dur labeur pendant lequel les truites ne se nourissent pratiquement pas.

 

 

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau